Voyages

Mes pubs londoniens favoris – le Victoria à Bayswater

Marc Bordier par Marc Bordier /

Pubs-londoniens-Victoria-Bayswater

A la découverte des pubs londoniens

La semaine dernière, je suis retourné à Londres quelques jours rendre visite à des amis. Ce bref séjour, le premier depuis mon retour définitif en France après trois années d’expatriation au Royaume-Uni, a été l’occasion pour moi de renouer avec un de mes passe-temps favoris : traîner dans les pubs londoniens. Aussi, j’ai décidé de partager sur ce blog quelques articles consacrés à mes lieux favoris, en commençant par le Victoria.

Pubs-londoniens-Victoria-Bayswater Pubs-londoniens-Victoria-Bayswater

Le Victoria, un lieu chargé d’histoire

Situé à Bayswater non loin de Paddington, le Victoria est un pub datant du milieu du XIXème siècle. Selon le répertoire britannique des monuments historiques (https://historicengland.org.uk/listing/the-list/list-entry/1109949), sa construction remonte à 1840-1850. Il a ensuite connu des aménagements en 1897-1898, et en 1955-1958, avec notamment l’ajout d’un bar provenant du théâtre de la Gaîté tout proche. Bien qu’il ne compte pas parmi les pubs les plus anciens de Londres, le Victoria est un lieu chargé d’histoire. Il a notamment accueilli quelques hôtes célèbres, comme le célèbre romancier Charles Dickens, qui y aurait écrit quelques chapitres de L’Ami commun. Winston Churchill était également un habitué, et David Bowie y aurait donné un concert en 1966 à l’occasion de la sortie de son single I Dig everything.

Pubs-londoniens-Victoria-BayswaterPubs-londoniens-Victoria-Bayswater

Des salons feutrés pour les amoureux des livres

Aujourd’hui, le pub a gardé un charme particulier, avec ses murs couverts de panneaux de bois ancien, ses miroirs et ses tableaux. Le rez-de-chaussée est bondé et bruyant, et je ne m’y suis guère attardé. A l’étage, l’ambiance est plus feutrée. Le bar du théâtre trône dans un salon entouré de lourdes tentures et éclairé par une douce lumière dorée qui filtre sous les abat-jours. Un peu plus loin se situe  le cœur historique du Victoria : un petit cabinet qui abrite une cheminée encadrée d’étagères chargées de livres anciens, et entourée de fauteuils moelleux. C’est dans ce petit paradis pour les amoureux des livres que j’ai dîné et fêté mes retrouvailles avec Londres…

Vous pourriez aussi aimer