Classiques

L’amour dans La Princesse de Clèves

Marc Bordier par Marc Bordier /

Princesse de Clèves

   L’originalité de La Princesse de Clèves est d’offrir une vision duale de l’amour, à la fois comme enjeu politique et comme pur dépassement de tous les intérêts. Son célèbre incipit pose d’emblée le cadre d’un décor fabuleux et fastueux: “La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second. Ce prince était galant, bien fait et amoureux ; quoique sa passion pour Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût commencé il y avait plus de vingt ans, elle n’en était pas moins violente, et il n’en donnait pas des témoignages moins éclatants.” Mais ce tableau plein d’élégance et d’apparat est aussi un univers féroce, dans lequel règnent les ambitions et les jeux d’intérêts. C’est une toile mouvante et dangereuse, un monde de rivalités politiques et religieuses dans laquelle la galanterie, par le biais des mariages entre maisons aristocratiques, se révèle un instrument d’ascension sociale et de construction d’alliances. “L’ambition et la galanterie étaient l’âme de cette cour, et occupaient également les hommes et les femmes. Il y avait tant d’intérêts et tant de cabales différentes et les dames y avaient tant de part que l’amour était toujours mêlé aux affaires. et les affaires à l’amour.” 
    Et pourtant, au milieu de tant de complots et d’intrigues menées sous les traits de l’amour, le roman met en scène un sentiment passionné et pur, celui qui unit la princesse de Clèves et le Duc de Nemours. Ce dernier, brillant séducteur pourtant rompu aux exercices des joutes amoureuses, se retrouve désarmé face à la beauté et à la noblesse de cette jeune fille croisée dans un bal à la cour. Renonçant à un prestigieux mariage avec Elisabeth d’Angleterre, il sacrifie sa raison, son ambition et sa carrière politique pour poursuivre une passion vouée au malheur. C’est donc un renversement total que met en scène le roman: jusqu’ici instrument de conquête et de pouvoir, synonyme d’ascension dans l’ordre social et matériel, l’amour devient une expérience intime et sublime, une élévation de l’âme et du coeur. 

marcbordier

Marc Bordier
Bonjour et bienvenue sur mon blog Carnet de lecture ! Agé de 42 ans, je partage mon temps entre Londres, le Vésinet, Fontainebleau, Paris et Prague. Après la vie de famille et le travail, mon occupation favorite est de bouquiner en traînant dans les cafés et les pubs, et c'est sur ce blog que je consigne mes impressions de lecture et de voyage. Mes goûts sont assez éclectiques, et j'apprécie aussi bien les classiques français et étrangers que les oeuvres plus contemporaines, sans oublier bien sûr la poésie et le théâtre. Au fil des années, j'ai publié plus de deux cents billets que je vous invite à lire et à partager. Pour entrer en relation avec moi, laissez un commentaire sur ce blog ou via Twitter, je serais heureux de vous répondre. Je vous souhaite de bonnes lectures ! Marc.

Commentaires

Marc Bordier /

Bonjour,
Merci pour votre message, il m'a intrigué. Je vous écrirai par courriel pour en apprendre davantage.
A bientôt,
Marc.

emiliemalburny /

Bonjour,
Dans le cadre de la future parution de mon premier roman "Petites rencontres et méga problèmes" en ce joli mois de mai ( plutôt fin mai), j'aimerais vous demander si vous pouviez éventuellement en faire une critique.

Je ne sais pas vraiment me vendre, mais je pourrais éventuellement vous en dire plus par e-mail.
N'hésitez pas à me contacter.
Merci beaucoup.
Emilie

A propos de moi

marcbordier

Bonjour et bienvenue sur mon blog Carnet de lecture ! Agé de 42 ans, je partage mon temps entre Londres, le Vésinet, Fontainebleau, Paris et Prague. Après la vie de famille et le travail, mon occupation favorite est de bouquiner en traînant dans les cafés et les pubs, et c'est sur ce blog que je consigne mes impressions de lecture et de voyage. Mes goûts sont assez éclectiques, et j'apprécie aussi bien les classiques français et étrangers que les oeuvres plus contemporaines, sans oublier bien sûr la poésie et le théâtre. Au fil des années, j'ai publié plus de deux cents billets que je vous invite à lire et à partager. Pour entrer en relation avec moi, laissez un commentaire sur ce blog ou via Twitter, je serais heureux de vous répondre. Je vous souhaite de bonnes lectures ! Marc.